stockage de l'eau de pluie pour irriguer les légumes maraichersLa pluie c’est l’automne et l’hiver. Et même avec le changement climatique, ça reste d’actualité. Alors on s’est dit naturellement qu’on allait stocker l’eau, pour la saison sèche (l’été). De fil en aiguille, après avoir vu les prix pour creuser et étanchéifier des mares, nous avons fait le choix de passer par une étape intermédiaire : stocker l’eau hors sol dans des piscines. Et là ô surprise, ô découverte, eau bienveillante et source de plaisir : stocker l’eau en piscine coûte 2 fois moins cher que dans des cuves. Ni une ni deux, nous nous sommes penchés sur les petites annonces et avons trouvé quelques jolies bulles au milieu de cet océan brocantesque. En plus, si l’été est chaud cette année (si si si…) on aura de quoi se rafraîchir la journée entre les plantations et les récoltes. Plouf.

Grâce au pré-financement des amapiens depuis nous avons pu acheter des outils et des équipements indispensables au maintien d’une agriculture paysanne. Merci à toutes et tous les amapiens de Breuillet et Lardy avec qui nous oeuvrons.

 

Cet hiver, côté chantiers nous sommes servis aux petits oignons : on a déjà eu le plaisir de monter un première chambre de germination avec des matériaux de récupération. Une chambre froide isolée de manière écologique est également à la carte. Vu l’exiguïté de la grange avec tous les outils, on ne pourra pas y faire un chantier participatif massif. Ca sera donc une formule intimiste avec quelques bons bricoleurs astucieux. Amis amapiens bricoleurs : préparez-vous 🙂